dimanche 22 novembre 2015

Florbela Espanca - "Amar / Aimer"







Florbela Espanca (1894 -1930),

nom de baptême : Flor Bela de Alma da Conceição, est une des plus grandes poétesses portugaises.



Ma traduction libre de ce joli poème

Amar / Aimer

Je veux aimer, aimer éperdument!
Aimer juste pour aimer: ici... lá-bas...
Et celui-ci e celui-là, l’autre et tout le monde...
Aimer! Aimer! Et n’aimer personne!

Me rappeler? Oublier? Indifférente!
M’attacher ou delaisser? Est-ce mal? Est-ce bien?
Si quelqu’un dit qu’on peut aimer quelqu’un
Pendant toute une vie c’est qu’il ment!

Il y a un printemps en chaque vie:
Il faut la chanter ainsi fleurie,
Car si Dieu nous a donné la voix, c’est pour chanter!

Et si un jour je serai poussière, cendre et plus rien
Que ma nuit soit une aurore,
Que je sache me perdre ... pour me retrouver...

 

Et le texte original:

Eu quero amar, amar perdidamente!
Amar só por amar: aqui... além...
Mais Este e Aquele, o Outro e toda a gente...
Amar! Amar! E não amar ninguém!
Recordar? Esquecer? Indiferente!
Prender ou desprender? É mal? É bem?
Quem disser que se pode amar alguém
Durante a vida inteira é porque mente!

Há uma primavera em cada vida:
É preciso cantá-la assim florida,
Pois se Deus nos deu voz, foi pra cantar!

E se um dia hei-de ser pó, cinza e nada
Que seja a minha noite uma alvorada,
Que me saiba perder ... pra me encontrar..


Florbela Espanca "AMAR"


Je vous invite à écouter les paroles du poème en tons de fado chanté par la chanteuse portugaise Teresa Silva Carvalho:

 

 

mardi 3 novembre 2015

Castro Alves - « As duas flores / les deux fleurs »


António Frederico de Castro Alves (1847-1871) foi um poeta brasileiro.

 
photo du net
As duas flores / Les deux fleurs

 
 
 
Je vous propose ma traduction libre de ce joli poème, plein de fraîcheur et de tendresse:

Ce sont deux fleurs unies
Ce sont deux roses nées
Peut-être du même rougeoyant
Sur la même branche, vivant,
De la même goutte de rosée,
Du même rayon de soleil.
Unies, aussi comme les plumes
des deux petites ailes
D’un oiseau du ciel...
Comme un couple de tourterelles
Comme la tribu d’hirondelles
Du soir dans le voile relâché.
Unies, aussi comme les sanglots,
Qui par paires descendent tant
Des profondeurs du regard....
Comme le soupir et le chagrin,
Comme les petits creux des joues,
Comme les étoiles de mer.
Unies... Heureux celui qui pourrait
Dans un éternel printemps
Vivre, comme cette fleur.
Assembler les roses de la vie
Sur le feuillage vert et fleuri
Le vert feuillage de l’amour!


Et voici le texte original

São duas flores unidas
São duas rosas nascidas
Talvez do mesmo arrebol,
Vivendo,no mesmo galho,
Da mesma gota de orvalho,
Do mesmo raio de sol.
Unidas, bem como as penas
das duas asas pequenas
De um passarinho do céu...
Como um casal de rolinhas,
Como a tribo de andorinhas
Da tarde no frouxo véu.
Unidas, bem como os prantos,
Que em parelha descem tantos
Das profundezas do olhar...
Como o suspiro e o desgosto,
Como as covinhas do rosto,
Como as estrelas do mar.
Unidas... Ai quem pudera
Numa eterna primavera
Viver, qual vive esta flor.
Juntar as rosas da vida
Na rama verde e florida,
Na verde rama do amor!